"Think Big" ... mais pas trop !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 23 janvier 2009

Microsoft : pas de licenciements en France. Quels atouts pour l'avenir ?

Steve Ballmer vient d’ annoncer le licenciement de 5.000 employés Microsoft (environ 5% des effectifs) suite à l’aggravation de la situation économique mondiale et notamment à un marché de la vente du PC en baisse au profit des NetBooks.

Eric Boustouller, directeur général de Microsoft France, a annoncé que le personnel en France ne sera pas touché par ces licenciements.

Après l’éclatement de la bulle en 2001, c’est la seconde crise que je vis dans l’informatique. Attention, nous ne vivons pas un moment comparable à 2001 dans la mesure où la situation n’est pas localisée au secteur informatique. D’ailleurs, c’est la première fois de son histoire que Microsoft doit recourir à des licenciements.

Ayant du moi-même gérer des licenciements en 2001 au sein d’une PME de 50 personnes, je sais combien cette décision est difficile à prendre, et les mois qui suivent sont difficiles à vivre. Avec le recul, je considère qu’il s’agit avant tout d’une décision de bon père de famille, qui doit se couper un bras pour assurer la survie des siens.

Je respecte d’autant plus cette décision que je peux constater au jour le jour les efforts qui sont faits en interne en terme de réduction des coûts et ce pour minimiser l’ampleur de ces licenciements. Par ailleurs, je supporte la décision de Steve Ballmer de geler les salaires de l’ensemble des employés Microsoft pour l’année prochaine afin de minimiser le nombre de licenciements.

Pour autant, qu’en est-il précisément : la société Microsoft est-elle menacée à court ou long terme ? De nombreux éléments me laissent à penser que non, je pense même que la stratégie et les investissements réalisés ces dernières années devraient permettre à Microsoft de faire partie des sociétés les mieux positionnées à la sortie de cette crise.

Quels sont les atouts de Microsoft ? en particulier pour l’entreprise en ces temps difficiles.

La division Server & Tools incarne l'offre Microsoft pour l'entreprise, avec l'ensemble de la plate-forme applicative Microsoft (SQL Server, BizTalk Server, SharePoint Server, et la gamme Dynamics). Il me semble essentiel de souligner que cette division enregistre une croisance à 2 chiffres d'année en année, dont 15% à nouveau sur ce trimestre. En complément d'une croissance soutenue, dressons une liste des atouts Microsoft pour l'Entreprise :

- Des équipes passionnées : j’ai la chance de travailler dans une société et une équipe qui partage la même passion pour les technologies et l’innovation. De cette passion nait une performance et une excellence dans l’exécution. Ces éléments sont clefs dans les périodes difficiles. Avant de rejoindre Microsoft, je ne pensais pas cela possible dans une structure internationale et de cette taille.

- Des produits reconnus, intégrés et productifs. Par ailleurs, l’offre de Microsoft se distingue par la durée de son support (10 ans) et les efforts de compatibilité ascendante réalisés par les équipes de développement. Ces qualités sont appréciées par les professionnels de l’informatique durant les périodes d’incertitudes (Remarquez dans l’annonce de Steve Ballmer qu’aucun pronostic n’est effectué pour la suite de l’exercice fiscal…). A ces facteurs viennent s’ajouter une robustesse et des performances accrues des dernières générations des logiciels phares de la plate-forme Microsoft (Windows Server 2008, IIS 7, SQL Server 2005 et 2008, .Net 3.5 et Visual Studio 2008).

- Une capacité à reconnaître ses erreurs et à rebondir : on se souvient de l’épisode “le web on y croit pas” dans les années 94… et plus récemment des performances de Vista. Les équipes Microsoft sont-elles restées les bras croisés ? Internet Explorer 7 pour l’innovation, Internet Explorer 8 pour le respect encore plus poussé des standards. Et le support de tous les browsers du marché par la technologie Silverlight. Le Service Pack 1 de Vista a gommé les problèmes de jeunesse d'un système d'exploitation certainement un peu trop ambitieux au niveau technologique (Ceux qui ont soulevé le capot n'ont cependant pas été deçus). Finalement, avec Windows 7, Microsoft répond au besoin de performances tout en renforçant les aspects ergonomiques.

- Un différentiateur concernant les coûts : contrairement à certaines perceptions, l’offre Microsoft figure parmi les plus compétitives du marché, et ce même face aux solutions dites “gratuites”, face aux solutions dites libres (attention à bien distinguer libre d’opensource, je détaille ce point après) pour lesquelles on néglige généralement l’effort d’intégration et de maintenance. D’ailleurs, les analystes dont le Gartner reconnaissent aujourd’hui cet état de fait. Dommage pour les entreprises qui en ont fait les frais au détriment de leur capacité d’innovation. Encourageons l’AFDEL dans leur lutte pour faire reconnaître la valeur des éditeurs de logiciels.

- L’interopérabilité comme un cheval de bataille : Microsoft a intégré depuis de nombreuses années que l’interopérabilité est un facteur clef du succès de ses produits. L’interopérabilité c’est notamment la capacité à s’adapter à l’hétérogénéité du système d’informations. Ainsi les entreprises bénéficient de l’intégration, de l’accessibilité et de la productivité des logiciels Microsoft, sans que cela se fasse au détriment d’une solution propriétaire fermée. Fort de ces investissements et évolutions de ces produits pour supporter les standards, Microsoft peut se permettre aujourd'hui de positionner l'interopérabilité comme un atout de son offre, souvent en avance sur la concurrence.

- un élan opensource : Microsoft est en pleine transformation sur ce terrain. Les équipes Microsoft produisent aujourd’hui du code opensource (samples et starter kit MSDN, plus de 300 projets sur CodePlex), le code source de Windows est consultable, le code du framework .Net est disponible. Si le sujet vous intéresse je vous recommande le site Shared Source Initiative.

Ainsi qu’une formidable capacité d’innovation

Ces 3 derniers mois, Microsoft a présenté et proposé des versions beta de produits innovants et différentiateurs pour les entreprises, les éditeurs de logiciels et les intégrateurs :

- Windows Azure : la plate-forme Microsoft pour le Cloud Computing. Windows Azure permet de se détacher de la complexité de la gestion d’une infrastructure d’exécution, tout en garantissant une disponibilité à l’échelle mondiale et la capacité à monter en charge.

- Office Web applications : une suite bureautique dans votre browser, qui vous permet de collaborer en temps réel avec vos collègues et avec la possibilité de continuer son travail sans connectivité Internet.

mais aussi Silverlight 2, Windows 7, Windows Server 2008 R2 and Office Communications Server 2007 R2

Mais une démonstration vaut mieux qu’un long exposé

Pour illustrer, compléter et échanger sur vos perceptions et nos technologies, je vous donne rendez-vous au Microsoft TechDays 2009, palais des congrès, porte maillot, les 10, 11 et 12 février. Parmi les 300 sessions, j’animerai 6 sessions autour du Cloud Computing (Azure), de l’interopérabilité (REST, PHP, JAVA, RUBY) et de la modélisation (Langage M).

mardi 23 septembre 2008

Home Server : Quand les bonnes résolutions paient !

A 16h20 cet après-midi, je me suis séparé de mon fidèle LACIE, un disque externe de 100 Go, qui a subi une chute d’ 1m50. Après avoir entrepris toutes les manipulations les plus obscures pour le ranimer (dont une heure au frigo et une nouvelle chute de 1m sur une dale de béton), j’ai du me résoudre à le considérer comme définitivement HS. Dernier backup manuel en date … 13 mai 2008 !!!

Lorsque je reprends connaissance, je me souviens avoir rallumé mon Home Serveur à la rentrée de Septembre. Je l’avais installé le 2 janvier 2008, en guise de bonne résolution un Home Server, puis je me suis résolu à l’éteindre en attendant le PowerPack 1 et son support pour Vista 64 bits (billet du 9 janvier). C’est donc rempliu de nouvelles résolutions de rentrée scolaire que le 3 septembre, je rallume mon Home Serveur qui détecte la mise à jour Power Pack 1, suite à laquelle j’installe le client le client 64 bits tant attendu sur mon portable. Dans la foulée, le backup nocturne automatique déclenche la sauvegarde de tous les disques conncectés à mon portable … dont LACIE qui était fidèlement connecté cette nuit là (HIP HIP HIP…)

Me voici donc en train de récupérer mes données … à un rythme plutôt tranquille (4Go en 40 minutes c’est plutôt très lent … mais ma patience ce soir est sans limite), rythme qui me laisse tout le loisir de blogguer ma joie (c’était quoi déjà ma seconde bonne résolution 2008).

vendredi 19 septembre 2008

"I am a PC and I sell fish"

A l’occasion de la nouvelle campagne Windows, j’ai le plaisir de vous présenter le frenchy qui va faire le tour du monde (Apparition en fin de vidéo).

image

vendredi 12 septembre 2008

Google Chrome : le pas de trop ?

Google propose d’installer son nouveau browser “Chrome” sur les PC des internautes. Prenons un peu de recul :

“Nous sommes invités à surfer avec un outil gratuit, offert par la société leader du marché de la publicité sur le Web, et dont les revenus proviennent justement de nos surfs. Je tombe dans le panneau ou je me méfie ?”

Je comprends l’intérêt technique : Google innove et propose un outil qui repousse encore un peu plus loin les frontières du RIA… mais prenons garde ! Quid des bonnes manières, de la sécurité ?

Je constate la levée de boucliers sur les intentions du géant du Web (Chrome Privacy, Chrome Evil, Recommandation du gouvernement allemand de ne pas l’installer).

Je devine plusieurs stratégies de la part de Google :

  1. Mieux me “profiler” (connaître, pister) pour vendre plus cher ses publicités,
  2. A moins qu’il ne s’agisse d’une manoeuvre habile … de protection : si IE et FireFox venaient à proposer une option pour supprimer les bannières, les encarts, tout ce qui peut ressembler à de la publicité … quid de la valorisation de Google. Ceci dit, voir Firefox entraver la bonne marche de Google, ça n’est pas pour tout de suite : Google a bien pris soin de financer la communauté FireFox tout juste une semaine avant de lancer l’initiative Chrome, en confirmant son accord publicitaire pour 3 ans !

Mon pronostic : Google va faire amende honorable, rassurer sur ses intentions, proposer de supprimer les fonctionnalités qui seront présentées comme équivoques, tout en maintenant ses investissements pour espérer proposer le browser le plus sexy, rapide, interopérable… pour le bien de l’internaute ?!

Ma considération : Que la quantité de Chrome dans l’atmosphère Web reste réduite au minimum pour limiter ses effets nocifs sur nos santés.

Trop tard, vous avez installé le logiciel, pas d’inquiétude voici la procédure à appliquer pour nettoyer votre système.

lundi 28 juillet 2008

Que LES forces soient avec toi !

Je suis stupéfait par les qualités du test de personnalité proposé : Strengths Finder.

Son atout réside dans son pragmatisme : découvrez vos forces et comment les exploiter (plutôt que vos faiblesses et comment les combler). Ce système prend à contre-pied la plupart des systèmes scolaires où notre vie d'étudiant est poursuivie par 2 ou 3 matières désastreuses plutôt que glorifiée grâce aux matières où nous excellons naturellement. Tirer vers le bas ou vers le haut, voilà la question ! Cependant le parallèle s'arrêtera là, puisque dans le cas de Strengths Finder il s'agit de talents, et pas du tout de connaissances.

Strenghts Finder vous permet donc de découvrir quelles sont les 5 forces les plus prononcées dans votre personnalité au travail, au travers de 177 questions en 20 secondes chacune, avec une alternative, et la nécessité de vous positionner sur une échelle à 5 niveaux entre les 2 possiblités proposées à chaque fois.

  image

Résultat : vos 5 forces - ordonnées qui plus est, ainsi qu'un plan d'actions pour pousser encore plus loin l'exploitation de vos forces. Pour ma part, je trouve aussi la lecture du livre d'accompagnement intéressant dans le sens où il vous permet de découvrir que certains individus peuvent être dotés de forces que vous ne soupçonniez même pas.

De là à vous tourner vers eux pour leur demander un petit coaching de leur part, il n'y a plus qu'un dernier pas à franchir, plus simple si vous êtes dotez de la force "Learner" !

Le questionnaire est réalisé en ligne, mais le code d'accès est récupéré via l'achat du livre de Tom Rath, Strenghts Finder 2.0, disponible chez Amazon notamment.

Astuce : si vous ne disposez pas d'un anglais vous permettant de répondre aux questions rédigées en anglais dans le délai de 20 secondes, vous pouvez écrire au support utilisateur Gallup qui supprimera ce timer. Recommandation : attention de 55 minutes à l'origine à ne pas abuser de cette indulgence pour rester coincer sur le test pendant plus de 3h. Acharnez-vous, ça vaut le coup.

Astuce 2 : le test existe aussi pour des jeunes et des enfants, mais pour le coup, l'anglais comme coût d'entrée sur le test représente vraiment un frein.

Liste des forces : Acheiver, Activator, Adaptability, Analytical, Arranger, Belief, Command, Communication, Competition, Connectedness, Consistency, Context, Deliberative, Developer, Discipline, Empathy, Focus, Futuristic, Harmony, Ideation, Includer, Individualization, Input, Intellection, Learner, MAximizer, Positivity, Relator, Responsibility, Restorative, Self-Assurance, Significance, Strategic, Woo.

mercredi 14 mai 2008

WorldWide Telescope : homme, oiseau, astronaute...

Si vous pouvez rester des heures à regarder le ciel, à chercher à repérer des constellations, je pense que vous partagerez l'émotion que je viens de vivre en parcourant l'univers, avec la nouvelle application WorldWide Telescope de Microsoft. Epoustouflant : je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi abouti !

Au delà du ciel et ses étoiles / constellations, il est possible de choisir sa vue : planète, panorama, voir même la terre avec une expérience de nuit (dommage que l'intégration avec Live Earth ne soit pas plus poussée pour proposer une expérience continue depuis chez soi à plusieurs années lumière...Après quelques minutes de surf, on aimerait encore plus de détails lorsqu'on zoom sur les planètes, et surtout une version française ! Mais tant pis... d'autres surpises nous attendent : tour guidé, communautés, connectivité à son téléscope...

Le ciel est à porter de la souris !

 

image image image

jeudi 3 avril 2008

Le Cadastre en Beta !

image

Début Février, le gouvernement a mis en ligne le cadastre, soit près de 600.000 plans et images.

Bien utile lorsque Microsoft Virtual Earth ou Google Earth ne proposent pas la carte de votre localité.

Toutes les communes de France sont concernées par le cadastre en ligne.

Ainsi si vous venez de réaliser une acquisition, plus besoin de se déplacer en mairie pour vérifier votre parcelle !

 image

image

mardi 25 mars 2008

FreeRice : Travailler son anglais utile

L'association FreeRice vous propose d'améliorer votre anglais tout en participant à des dons (financés par les publicités en bas de page).

Depuis Octobre 2007, déjà près de 23 milliards de grains de riz collectés.

image

mercredi 9 janvier 2008

Nouveautés Home Server

Un Power Pack 1 pour Windows Home Server est attendu d'ici Juin 2008. Je présente ci-après mes fonctionnalités favorites, pour la liste complète consulter le blog Home Server.

- Tout d'abord, le logiciel installé sur les différents PC à la maison (Home Server Connector) supportera les OS Windows 64 bits (ça tombe bien je viens de toucher un portable LENOVO 64 bits) et être mis automatiquement à jour pour rester synchro avec la version de votre serveur Maître (Un warning est présenté aujourd'hui et vous devez faire cette mise à jour manuellement sur chacun des PC).

- De plus, il sera possible de visualiser des vignettes pour les fichiers de type image dans l'accès à distance (mode fichier / répertoires uniquement aujourd'hui).

      Remote Access - thumbnails

Pour mettre en place une telle fonctionnalité, dès aujourd'hui, il est nécessair d'installer et  adapter des applications Web en HTML/ASP.Net (PowerToys) et SilverLight (Slide.Show de Vertigo sur CodePlex). L'article de Julien Chable vous permettra de découvrir comment intégrer des applications à la console de Home Server : Windows Home Server : créez des présentations Open XML à partir de vos photos.

mercredi 2 janvier 2008

Bonne résolution II : Un serveur à la maison

Je profite des vacances pour installer un Windows Home Server en recyclant un Penitum IV.

Windows Home Serveur propose des fonctionnalités de partage de fichiers, de sauvegarde de fichiers (par duplication) et d'ordinateurs du réseau local (cad, situés à la maison) ainsi que la connexion à distance (accès aux fichiers et aux ordinateurs) via une adresse accessible depuis internet : https://XXX.homeserver.com/.

Lire la suite pour le paramétrage de Windows Home Server avec Free (qui ne peut être réalisé automatiquement car le standard UPnP n'est pas supporté par la freebox version 4 notamment).

Lire la suite...