Google propose d’installer son nouveau browser “Chrome” sur les PC des internautes. Prenons un peu de recul :

“Nous sommes invités à surfer avec un outil gratuit, offert par la société leader du marché de la publicité sur le Web, et dont les revenus proviennent justement de nos surfs. Je tombe dans le panneau ou je me méfie ?”

Je comprends l’intérêt technique : Google innove et propose un outil qui repousse encore un peu plus loin les frontières du RIA… mais prenons garde ! Quid des bonnes manières, de la sécurité ?

Je constate la levée de boucliers sur les intentions du géant du Web (Chrome Privacy, Chrome Evil, Recommandation du gouvernement allemand de ne pas l’installer).

Je devine plusieurs stratégies de la part de Google :

  1. Mieux me “profiler” (connaître, pister) pour vendre plus cher ses publicités,
  2. A moins qu’il ne s’agisse d’une manoeuvre habile … de protection : si IE et FireFox venaient à proposer une option pour supprimer les bannières, les encarts, tout ce qui peut ressembler à de la publicité … quid de la valorisation de Google. Ceci dit, voir Firefox entraver la bonne marche de Google, ça n’est pas pour tout de suite : Google a bien pris soin de financer la communauté FireFox tout juste une semaine avant de lancer l’initiative Chrome, en confirmant son accord publicitaire pour 3 ans !

Mon pronostic : Google va faire amende honorable, rassurer sur ses intentions, proposer de supprimer les fonctionnalités qui seront présentées comme équivoques, tout en maintenant ses investissements pour espérer proposer le browser le plus sexy, rapide, interopérable… pour le bien de l’internaute ?!

Ma considération : Que la quantité de Chrome dans l’atmosphère Web reste réduite au minimum pour limiter ses effets nocifs sur nos santés.

Trop tard, vous avez installé le logiciel, pas d’inquiétude voici la procédure à appliquer pour nettoyer votre système.