Si vous vous demandez comment prendre en compte le Green Computing dans vos conceptions d'Architecture, le numéro 18 de l’Architecture Journal vous apportera des réponses concrètes, notamment :

image

 1. Profiling Energy Usage for Efficient Consumption : On mesure aujourd’hui l’efficatité d’une architecture à sa capacité à répondre aux contraintes techniques exprimées en début de projet et mesurées selon des critères tels que le coût, la capacité à montée en charge et à être testable… Nous allons voir progressivement apparâître 3 nouveaux critères d’évaluation : la consommation (EUP - Energy Usage Profile) et le coût (ECP - Energy Cost Profile) en énergie ainsi que la contrainte sur l’environnement (EIP - Energy Impact Profile). Cet article donne des moyens de se préparer à et faire apparaître ces indicateurs dans vos tableaux de bord.

L’article présente ainsi de façon didactique quelques chiffres sur les indicateurs EUP, ECP et EIP pour des configurations  serveurs et applicatives. Nous voici armés pour remonter nos premiers indicateurs.

La mise en place de ces mesures est un travail de longue haleine et passe par la mise en place d’outils capables de mesurer l’activité CPU, Mémoire, Disque et Réseau de nos applications. Ces outils doivent par ailleurs être intégrés dans des solutions de tests et d’exploitation. Microsoft propose Visual Studio 2008 Profiler et fait évoluer la gamme System Center dans ce sens.

2. Application Patterns for Green IT : l’énergie va devenir une ressource de plus en plus rare et chère, ce qui va impacter la conception et l’exploitation des logiciels. Si la virtualisation permet de résoudre une partie du besoin sans modification du logiciel, il est aussi nécessaire de travailler à rendre ses logiciels plus efficaces au niveau de leur consommation d’énergie. Dans ce cadre, voici les nouvelles contraintes auxquelles nous devons nous  préparer et prendre en compte dès à présent dans nos conceptions d’architecture

  • La fin du monde synchrone : asynchrone par défaut !
  • Une conception qui tienne compte du succès escompté et ce de façon progressive
  • Un reflexe : comment utiliser moins de ressources ?
  • Anti-pattern : la conception “ceinture – bretelles” qui consiste à provisionner une infrastructure capable de gérer 20 à 50% au-dessus du pic de charge escompté.

Pour répondre à ces contraintes, il faut nous préparer en disposant d’outils, de méthodologie et d’architecture permettant de :

  • Mesurer, Mesurer, Mesurer, et pour le faire de façon flexible utiliser un framework adapté tel que le .Net Logging Application Block
  • Granularité des composants : identifier et se limiter aux composants systèmes réquis tout en étant flexible au déploiement sur ses propres composants exposés
  • Stocker, transmettre, placer dans des files de messages, suspendre et reprendre des traitements : Mettre en place une architecture et une infrastructure permettant d'accéder simplement à ces fonctionnalités, et idéalement de façon scalable (remarque : ces fondamentaux sont présents par défaut dans l’architecture proposée par Windows Azure).
  • Gérer et optimizer son portefeuille d’applications

3. Green IT in Practice : SQL Server Consolidation in Microsoft IT : d’après un rapport récent, les centres de calculs consomment environ 1,5% de l’énergie électrique ax Etats-Unis, soit 61 Milliards de KWh. Côté informatique interne Microsoft, les équipes travaillent à consolider quelques 2.700 applications, 100.000 bases de données sur 5.000 instances SQL Serveurs la plupart jusqu’alors non virtualisées.

Avec l’arrivée de Windows Server 2008,Hyper-V, System Center Virtual Machine Manager & Operation Manager ainsi que SQL Server 2008, les équipes Microsoft IT font part de la retour d’expérience pour consolider et favoriser une utilisation efficace des ressources.