"Think Big" ... mais pas trop !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Architecture

Fil des billets

jeudi 8 octobre 2009

FaaS : Foundation as a Service ?

A l’occasion de la présentation de "Foundations", la dernière publication du CEISAR, je vous partage quelques réflexions autour de la réutilisation de composants, la mise en place d’infrastructure mutualisée et la constitution de socles techniques.

“Les entreprises sont prêtes à investir sur des Solutions mais pas sur des Fondations” - Jean-Réné Lyon

Le constat : L’une des clefs des fondations est de trouver le financement : les projets ne veulent pas payer pour les autres, la fondation est considérée comme une commodité, de plus les équipes de direction ne sont en général pas en place suffisamment longtemps pour soutenir dans la durée l’effort de construction d’une fondation.

My First Euro : Pourquoi ne pas considérer une fondation comme une brique d’infrastructure, et si on pousse un peu plus loin cette idée, pourquoi ne pas intégrer les aspects déploiement à sa fondation en lui associant une offre d’hébergement.

My 2nd Euro : Il faudrait réussir à associer le financement de sa fondation “à la” consommation qui en est fait.

Le Graal ne résiderait-il alors pas dans une “Foundation as a Service” (FaaS), hébergée dans le Cloud pour en minimiser les coûts et faciliter un usage à la consommation. Idéalement, tout en se gardant la possibilité de déployer une fondation à demeure selon la criticité et la confidentialité de ses projets.

Question complémentaire : qu’est-ce qui différencie une FaaS d’une PaaS ?

Certainement ce qui différencie une fondation d’une plate-forme. Une fondation est constituée de part mon expérience :

  • d’un runtime basé soit sur un assemblage de frameworks - le différenciateur étant dans l’assemblage -, soit dans une approche orienté modèle exécutable - plus visionnaire, évolutif, "a la" Oslo,
  • complété par une boîte à outils (à des fins de productivité)

Pour assurer le succès d'une fondation, il est indispensable de la compléter d'une organisation (à la fois une méthodologie projet mais aussi des rôles et responsabilités). Ainsi, la fondation s’appuie sur une plate-forme, et donc, une FaaS s’appuie sur une PaaS.

Je vois plusieurs acteurs FaaS émerger et vous ?

“Le ROI d’une fondation n’est pas démontré, néanmoins le jeu semble en valoir la chandelle.” – Jean-René Lyon

Constat : il est souvent difficile de chiffrer l’investissement qui s’étale généralement sur 3 à 5 ans, et il est encore plus difficile de mesurer les apports.

My First Euro : Il faudrait considérer en plus les aspects maintenance évolutive. C’est d’ailleurs l’une des clefs des fondations que leur capacité à évoluer. Dans la mesure où la création de logiciels reste encore une affaire artisanale dans la transformation de concepts en code, l’évolutivité des logiciels est fortement compromise. La fondation ne peut masquer ce fossé même au prix d’investissements colossaux.

My 2nd Euro : Exprimé autrement les concepts se concrétisent dans des modèles mais le référentiel à l’exécution reste le code. Lorsque nous serons capables d’exprimer toutes les dimensions d’un logiciel sous forme de modèles mais aussi d’exécuter ces modèles nous aurons le début d’une réponse à l’évolutivité des logiciels. Jusqu’alors, il est illusoire de considérer qu’une fondation peut résoudre la problématique de maintenance évolutive; une fondation peut au plus la structurer.

Si ma fondation ne m’apporte pas de garantie absolue en terme d’évolutivité, jusqu’où dois-je investir pour la mette en place ?

“Pour la version 2 du livre blanc Foundations, nos sponsors nous ont demandé de réfléchir aux stratégies pour se doter d’une fondation.” – Jean-René Lyon

Constat : Qui doit être le fournisseur de ma fondation ?  Mes équipes, un éditeur, un intégrateur ? Si un fournisseur externe me propose une fondation faut-il la prendre ? et si elle est moins chère et plus productive que la mienne ? Le choix d’une fondation ne m'empêche-t-il pas de travailler avec d'autres fournisseurs ?

My First Euro : Il y a bien 2 stratégies pour se doter d’une fondation : la construire ou l’acheter. A moins que votre activité ne le justifie, vous serez intéressé par acquérir une fondation plutôt que de la réaliser (et éviter les écueils présentés ci-dessus).

My Second Euro : Votre fournisseur de fondations devrait idéalement proposer peu de réalisations projets pour vous assurer de la plus grande efficacité dans sa collaboration avec vos partenaires intégrateurs, bref, il s’agirait d’un éditeur de fondations.

Connaissez-vous l’écosystème des fondations, les éditeurs qui font référence sur leur domaine respectif .Net, PHP et Java ?

mardi 10 février 2009

[TechDays 2009] Introduction à "M" d'Oslo

C'est parti pour les TechDays 2009 : nous allons passer 3 jours à échanger cette année, pour ma part autour de : “M” (1), Azure (3) et des architectures REST (1).

Nous débutons ces TechDays 2009 avec une présentation “M”, qu’Arnaud et Hamid d’Exakis animent en 3 étapes :

  1. Création d’un modèle : Type (modèle / classe), Extent (définition d’ensembles), Valeurs (instanciation)
  2. Création d’une grammaire dédiée pour insérer des instances du modèle dans un vocabulaire utilisateur
  3. Création d’un parseur (du graphe "M") pour générer des formats de sortie sur mesure.

 

image

La démonstration permet de créer un modèle correspondant aux sessions et speakers des TechDays, puis d’instancier des sessions à partir d’une entrée spécifique (basée sur des délimitateurs). Dans un troisième temps, la démonstration illustre la manipulation du modèle en C# pour générer un programme exécutable.

Le WebCast et le support de présentation seront disponibles dans quelques semaines sur la plate-forme Microsoft France Audio & Vidéo.

UPDATE : Pour aller plus loin, lire Text Transformation with MGrammar and the Oslo SDK

mardi 6 janvier 2009

Architecture Journal : Green Computing

Si vous vous demandez comment prendre en compte le Green Computing dans vos conceptions d'Architecture, le numéro 18 de l’Architecture Journal vous apportera des réponses concrètes, notamment :

image

 1. Profiling Energy Usage for Efficient Consumption : On mesure aujourd’hui l’efficatité d’une architecture à sa capacité à répondre aux contraintes techniques exprimées en début de projet et mesurées selon des critères tels que le coût, la capacité à montée en charge et à être testable… Nous allons voir progressivement apparâître 3 nouveaux critères d’évaluation : la consommation (EUP - Energy Usage Profile) et le coût (ECP - Energy Cost Profile) en énergie ainsi que la contrainte sur l’environnement (EIP - Energy Impact Profile). Cet article donne des moyens de se préparer à et faire apparaître ces indicateurs dans vos tableaux de bord.

L’article présente ainsi de façon didactique quelques chiffres sur les indicateurs EUP, ECP et EIP pour des configurations  serveurs et applicatives. Nous voici armés pour remonter nos premiers indicateurs.

La mise en place de ces mesures est un travail de longue haleine et passe par la mise en place d’outils capables de mesurer l’activité CPU, Mémoire, Disque et Réseau de nos applications. Ces outils doivent par ailleurs être intégrés dans des solutions de tests et d’exploitation. Microsoft propose Visual Studio 2008 Profiler et fait évoluer la gamme System Center dans ce sens.

2. Application Patterns for Green IT : l’énergie va devenir une ressource de plus en plus rare et chère, ce qui va impacter la conception et l’exploitation des logiciels. Si la virtualisation permet de résoudre une partie du besoin sans modification du logiciel, il est aussi nécessaire de travailler à rendre ses logiciels plus efficaces au niveau de leur consommation d’énergie. Dans ce cadre, voici les nouvelles contraintes auxquelles nous devons nous  préparer et prendre en compte dès à présent dans nos conceptions d’architecture

  • La fin du monde synchrone : asynchrone par défaut !
  • Une conception qui tienne compte du succès escompté et ce de façon progressive
  • Un reflexe : comment utiliser moins de ressources ?
  • Anti-pattern : la conception “ceinture – bretelles” qui consiste à provisionner une infrastructure capable de gérer 20 à 50% au-dessus du pic de charge escompté.

Pour répondre à ces contraintes, il faut nous préparer en disposant d’outils, de méthodologie et d’architecture permettant de :

  • Mesurer, Mesurer, Mesurer, et pour le faire de façon flexible utiliser un framework adapté tel que le .Net Logging Application Block
  • Granularité des composants : identifier et se limiter aux composants systèmes réquis tout en étant flexible au déploiement sur ses propres composants exposés
  • Stocker, transmettre, placer dans des files de messages, suspendre et reprendre des traitements : Mettre en place une architecture et une infrastructure permettant d'accéder simplement à ces fonctionnalités, et idéalement de façon scalable (remarque : ces fondamentaux sont présents par défaut dans l’architecture proposée par Windows Azure).
  • Gérer et optimizer son portefeuille d’applications

3. Green IT in Practice : SQL Server Consolidation in Microsoft IT : d’après un rapport récent, les centres de calculs consomment environ 1,5% de l’énergie électrique ax Etats-Unis, soit 61 Milliards de KWh. Côté informatique interne Microsoft, les équipes travaillent à consolider quelques 2.700 applications, 100.000 bases de données sur 5.000 instances SQL Serveurs la plupart jusqu’alors non virtualisées.

Avec l’arrivée de Windows Server 2008,Hyper-V, System Center Virtual Machine Manager & Operation Manager ainsi que SQL Server 2008, les équipes Microsoft IT font part de la retour d’expérience pour consolider et favoriser une utilisation efficace des ressources.

jeudi 20 novembre 2008

[25 Novembre] MDDay : sous le signe des Modèles

Avez-vous l’impression d’être en quête perpétuelle des meilleures pratiques pour réaliser des logiciels de façon plus rapide, productive, déterministe et maintenable.

Que la modélisation soit votre dada, ou bien si vous n’avez pas fait un point récent sur les dernières stratégies de modélisation logicielle, participez au MDDay – Model Driven Day le 25 novembre 2008.

Ce sera aussi l’occasion de découvrir les technologies Microsoft autour de la modélisation DSL Tools mais aussi plus récemment “M” et Oslo. J’en profite pour vous glisser cette vidéo amsante sur les avancées de la modélisation depuis la pré-histoire.

image

jeudi 18 septembre 2008

Patterns & Practices : EntLib 4.1, Prism 2.0, ESB Guidance v2

Il est difficile de suivre tous les projects sur lesquels travaillent les équipes Pattern & Practices. La roadmap P&P présente les principaux :

  • Le socle techinque .Net “Enterprise Library” : la version 4.0 datant de May 2008, la 4.1 est en préparation et se focalise sur l’intégration du framework d'injection de dépendances Unity. Pour plus de détails…
  • Le framework de composition pour WPF “PRISM 1.0” évolue pour couvrir la création d'applications RIA Silverlight. La version 2.0 attendue pour Janvier 2009. Tous les détails ici…
  • Une version 2.0 de l’ESB Guidance est prévue pour le second semestre 2009, à la sortie de BizTalk Server 2009.

Côté méthodologie, SharePoint, WCF Security, Acceptance Testing et Architecture sont au programme.

image

mercredi 23 juillet 2008

Conscience sociale

Annoncé ce week-end au détour d'une côte d'agneau, Bruno vient d'ouvrir le blog "Conscience sociale" qui nous permettra de suivre ses réflexions et son analyse en terme d'évolutions de notre société et des modèles économiques autour du Cloud Computing.

image

lundi 26 mai 2008

Architecture Journal 15 : Le métier d'Architecte

Plutôt que d'aborder un thème d'architecture, le numéro 15 de l'Architecture Journal se penche sur le rôle que tient un architecte dans une organisation. Il est destiné aux personnes qui souhaitent comprendre pourquoi les architectes sont nécessaires, de qu'ils font, et surtout les qualités nécessaires pour le devenir : bref, si vous souhaitez exercer le métier d'architecte dans l'avenir, ce numéro est pour vous.

J'ai apprécié les schémas ci-dessous qui viennent compléter un ancien billet "Ca fait quoi au juste un architecte", ainsi que le guide de l'architecte de A à Z où certains acronymes de mon passé se voient ainsi transformés en :

  • SEMPER - cher aux projects d'industrialisation -  se voit ici transformer de "Simplicité, Evolutivité, Maintenabilité, Productivité, Exploitabilité et Réutilisabilité" en "Strategy, Evangelist, Modeling, Patterns, Evangelist (à nouveau) Roadmaps"
  • PDMQ - cher à la gestion de projets- se voit transformer de "Périmètre, Délais, Moyens, Qualité" en "Patterns, Dependencies, Modeling, Quality"

Et si vous appréciez le guide de A à Z, dirigez-vous immédiatement vers l' Archipedia de SkyScrapr afin de vérifier que vous maitrisez bien tous les concepts du métier d'Architecte.

image 

    image

image

image

vendredi 18 mai 2007

3 stratégies pour interopérer entre .Net et Java

Retrouvez sur le site interop de Microsoft France, une archive interopérabilité .Net - J2EE comprenant un PPT, un laboratoire pas à pas et son code source ainsi qu'une vidéo.

Lire la suite...

jeudi 26 avril 2007

La Lettre des Architectes - No5, Avril 2007 - Comment s'abonner ?

Depuis la rentrée 2006, nous vous proposons de bénéficier de notre veille technologique au travers d'une communication ciblée :
la Lettre des Architectes.

Que vous soyez familiers ou non avec les technologies Microsoft, cette lettre vous tiendra informés autour de 5 pôles : l'interopérabilité, l'industrialisation, la méthodologie et la plate-forme applicative, ainsi que des références dans des domaines verticaux.

Lire la suite...

mercredi 31 janvier 2007

TechDays2007 - 5 février - 17h30

Avez-vous déjà écouté une application JAVA ?
Et vu une application WPF interfacée à JAVA ?

1 heure pour couvrir l’interopérabilité entre les mondes .Net et J2EE durant les TechDays 2007.

Nous parlerons des raisons qui poussent les développeurs Windows à interopérer mais aussi des formidables opportunités pour un développeur JAVA à utiliser les services offerts par la plate-forme applicative Microsoft et l’OS Windows. Chemin faisant, nous décrirons aux développeurs .Net tous les outils à disposition pour bien interopérer avec l’environnement JAVA.

J’anime cette session avec l'illustre Didier GIRARD, directeur technique SFEIR et animateur d' Application Servers Thèmes et outils : VisualStudio, Eclipse, SOA, .Net, J2EE, Speech, WPF, JNBridge, AXIS...

Au fait, les TechDays ce sont 230 sessions techniques, sur 3 jours, au Palais des Congrès, du 5 au 7 février.

A lundi....

- page 1 de 2