"Think Big" ... mais pas trop !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Industrialisation

Fil des billets

jeudi 8 octobre 2009

FaaS : Foundation as a Service ?

A l’occasion de la présentation de "Foundations", la dernière publication du CEISAR, je vous partage quelques réflexions autour de la réutilisation de composants, la mise en place d’infrastructure mutualisée et la constitution de socles techniques.

“Les entreprises sont prêtes à investir sur des Solutions mais pas sur des Fondations” - Jean-Réné Lyon

Le constat : L’une des clefs des fondations est de trouver le financement : les projets ne veulent pas payer pour les autres, la fondation est considérée comme une commodité, de plus les équipes de direction ne sont en général pas en place suffisamment longtemps pour soutenir dans la durée l’effort de construction d’une fondation.

My First Euro : Pourquoi ne pas considérer une fondation comme une brique d’infrastructure, et si on pousse un peu plus loin cette idée, pourquoi ne pas intégrer les aspects déploiement à sa fondation en lui associant une offre d’hébergement.

My 2nd Euro : Il faudrait réussir à associer le financement de sa fondation “à la” consommation qui en est fait.

Le Graal ne résiderait-il alors pas dans une “Foundation as a Service” (FaaS), hébergée dans le Cloud pour en minimiser les coûts et faciliter un usage à la consommation. Idéalement, tout en se gardant la possibilité de déployer une fondation à demeure selon la criticité et la confidentialité de ses projets.

Question complémentaire : qu’est-ce qui différencie une FaaS d’une PaaS ?

Certainement ce qui différencie une fondation d’une plate-forme. Une fondation est constituée de part mon expérience :

  • d’un runtime basé soit sur un assemblage de frameworks - le différenciateur étant dans l’assemblage -, soit dans une approche orienté modèle exécutable - plus visionnaire, évolutif, "a la" Oslo,
  • complété par une boîte à outils (à des fins de productivité)

Pour assurer le succès d'une fondation, il est indispensable de la compléter d'une organisation (à la fois une méthodologie projet mais aussi des rôles et responsabilités). Ainsi, la fondation s’appuie sur une plate-forme, et donc, une FaaS s’appuie sur une PaaS.

Je vois plusieurs acteurs FaaS émerger et vous ?

“Le ROI d’une fondation n’est pas démontré, néanmoins le jeu semble en valoir la chandelle.” – Jean-René Lyon

Constat : il est souvent difficile de chiffrer l’investissement qui s’étale généralement sur 3 à 5 ans, et il est encore plus difficile de mesurer les apports.

My First Euro : Il faudrait considérer en plus les aspects maintenance évolutive. C’est d’ailleurs l’une des clefs des fondations que leur capacité à évoluer. Dans la mesure où la création de logiciels reste encore une affaire artisanale dans la transformation de concepts en code, l’évolutivité des logiciels est fortement compromise. La fondation ne peut masquer ce fossé même au prix d’investissements colossaux.

My 2nd Euro : Exprimé autrement les concepts se concrétisent dans des modèles mais le référentiel à l’exécution reste le code. Lorsque nous serons capables d’exprimer toutes les dimensions d’un logiciel sous forme de modèles mais aussi d’exécuter ces modèles nous aurons le début d’une réponse à l’évolutivité des logiciels. Jusqu’alors, il est illusoire de considérer qu’une fondation peut résoudre la problématique de maintenance évolutive; une fondation peut au plus la structurer.

Si ma fondation ne m’apporte pas de garantie absolue en terme d’évolutivité, jusqu’où dois-je investir pour la mette en place ?

“Pour la version 2 du livre blanc Foundations, nos sponsors nous ont demandé de réfléchir aux stratégies pour se doter d’une fondation.” – Jean-René Lyon

Constat : Qui doit être le fournisseur de ma fondation ?  Mes équipes, un éditeur, un intégrateur ? Si un fournisseur externe me propose une fondation faut-il la prendre ? et si elle est moins chère et plus productive que la mienne ? Le choix d’une fondation ne m'empêche-t-il pas de travailler avec d'autres fournisseurs ?

My First Euro : Il y a bien 2 stratégies pour se doter d’une fondation : la construire ou l’acheter. A moins que votre activité ne le justifie, vous serez intéressé par acquérir une fondation plutôt que de la réaliser (et éviter les écueils présentés ci-dessus).

My Second Euro : Votre fournisseur de fondations devrait idéalement proposer peu de réalisations projets pour vous assurer de la plus grande efficacité dans sa collaboration avec vos partenaires intégrateurs, bref, il s’agirait d’un éditeur de fondations.

Connaissez-vous l’écosystème des fondations, les éditeurs qui font référence sur leur domaine respectif .Net, PHP et Java ?

mardi 10 février 2009

[TechDays 2009] Introduction à "M" d'Oslo

C'est parti pour les TechDays 2009 : nous allons passer 3 jours à échanger cette année, pour ma part autour de : “M” (1), Azure (3) et des architectures REST (1).

Nous débutons ces TechDays 2009 avec une présentation “M”, qu’Arnaud et Hamid d’Exakis animent en 3 étapes :

  1. Création d’un modèle : Type (modèle / classe), Extent (définition d’ensembles), Valeurs (instanciation)
  2. Création d’une grammaire dédiée pour insérer des instances du modèle dans un vocabulaire utilisateur
  3. Création d’un parseur (du graphe "M") pour générer des formats de sortie sur mesure.

 

image

La démonstration permet de créer un modèle correspondant aux sessions et speakers des TechDays, puis d’instancier des sessions à partir d’une entrée spécifique (basée sur des délimitateurs). Dans un troisième temps, la démonstration illustre la manipulation du modèle en C# pour générer un programme exécutable.

Le WebCast et le support de présentation seront disponibles dans quelques semaines sur la plate-forme Microsoft France Audio & Vidéo.

UPDATE : Pour aller plus loin, lire Text Transformation with MGrammar and the Oslo SDK

jeudi 20 novembre 2008

[25 Novembre] MDDay : sous le signe des Modèles

Avez-vous l’impression d’être en quête perpétuelle des meilleures pratiques pour réaliser des logiciels de façon plus rapide, productive, déterministe et maintenable.

Que la modélisation soit votre dada, ou bien si vous n’avez pas fait un point récent sur les dernières stratégies de modélisation logicielle, participez au MDDay – Model Driven Day le 25 novembre 2008.

Ce sera aussi l’occasion de découvrir les technologies Microsoft autour de la modélisation DSL Tools mais aussi plus récemment “M” et Oslo. J’en profite pour vous glisser cette vidéo amsante sur les avancées de la modélisation depuis la pré-histoire.

image

jeudi 18 septembre 2008

Patterns & Practices : EntLib 4.1, Prism 2.0, ESB Guidance v2

Il est difficile de suivre tous les projects sur lesquels travaillent les équipes Pattern & Practices. La roadmap P&P présente les principaux :

  • Le socle techinque .Net “Enterprise Library” : la version 4.0 datant de May 2008, la 4.1 est en préparation et se focalise sur l’intégration du framework d'injection de dépendances Unity. Pour plus de détails…
  • Le framework de composition pour WPF “PRISM 1.0” évolue pour couvrir la création d'applications RIA Silverlight. La version 2.0 attendue pour Janvier 2009. Tous les détails ici…
  • Une version 2.0 de l’ESB Guidance est prévue pour le second semestre 2009, à la sortie de BizTalk Server 2009.

Côté méthodologie, SharePoint, WCF Security, Acceptance Testing et Architecture sont au programme.

image

mardi 1 juillet 2008

Un framework de composition pour WPF

L'équipe Patterns & Practices vient de mettre à disposition sur CodePlex Composite WPF (Composite Application Guidance for WPF, vous en aviez peut-être entendu parler sous le nom de code "Prism"). Cette version taguée Juin 2008 est documentée sur MSDN et accompagnée de 6 exemples a été présentée par iDesign durant TechEd 2008 (Session WIN306 pour les heureux participants).

Composite WPF permet de construire des applications WPF modulaires que ce soit

  • pour réaliser une IHM de type composite (Bureau Métier),
  • ou pour paralléliser les tâches d'une équipe de développement.

Glenn Block, le chef de produit de Composite WPF, propose quelques pistes pour l'évolution de Composite WPF, et indique qu'il étudie la possibilité de proposer un "Composite Silverlight".

"We are also looking into the possiblity of an official Silverlight version.
As far as features in V2, here are some common requests we've heard.
1. Some kind of facility for navigating views in a composite. (we've heard this request again and gain)
2. Some light scaffolding to help you get going (not necessarily GAT/GAX)
3. Guidance for menuing and toolbars with commands proffered up from modules
4. More exploration down the path of using ViewModels for composition.
We are also looking into possibly doing some specific guidance on building Occasionally Connected Clients. "

Pour les nostalgiques d'Acropolis, rappelons que le projet n'a pas été abandonné mais ré-intégré à l'équipe de développement .Net, et sortira donc avec la version de .Net 4. Acropolis avait 2 objectifs :

  1. améliorer l'expérience Développeur pour la réalisation d'applications WPF en entreprise
  2. proposer un framework Composite pour WPF

L'aspect composition est donc désormais couvert en version .Net 3.5 par Composite WPF et sera complété en .Net 4 à horizon 2010.

mercredi 20 février 2008

GAX/GAT en RTM : Migrons nos Software Factories

Le kit d'extensibilité pour Visual Studio vient de sortir en version finale (taguée GAX/GAT February 2008 Final Release).

A la fois les versions Visual Studio 2005 et 2008 sont supportées, avec le même runtime, et un toolkit par contre spécifique.

A l'installation, il est maintenant possible de déployer ses extensions pour l'une ou l'autre des versions de Visual Studio, voir les deux (par défaut, la cible est 2005).

Il est donc temps de migrer nos "Softwares Factories" sur cette version finale, mais aussi pour supporter Visual Studio 2008 !

C'est la tâche actuelle des équipes Patterns et Practices avec des versions de Web Client, Smart Client et Service Software Factory à suivre dans les semaines qui viennent.

UPDATE 29 février : WCSF (Web Client Software Factory) est disponible

vendredi 1 février 2008

Bien démarrer avec Team Foundation Server 2008

A l' occasion de la disponibilité imminente des versions françaises 2008, je vous propose de faire un point sur Visual Studio Team System (VSTS) et Team Foundation Server (TFS) ainsi que les outils et ressources associés aux versions 2008.

Lire la suite...

mardi 8 janvier 2008

Où en est Patterns & Practices avec Visual Studio 2008 ?

La roadmap du portage vers .Net 3.5 et VS2008 des frameworks proposés par Patterns and Practices est disponible ici. Enterprise Library, le socle technique de vos projets .Net, devrait être disponible en Mars 2008, avec notamment, un support enrichi de l'injection de dépendances. Pour en savoir plus sur EntLib v4, consulter le blog de Grigori Melnik.

UPDATE : Enterprise Library 4.0 est disponible depuis en Mai 2008, après une CTP en Mars 2008. Respect de l'API 3.1 qui devrait faciliter la migration des codes existants, et en complément du support de Visual Studio 2008, les nouvelles fonctionnalités annoncées précédemment :

  • Integration with the Unity Application Block
  •  Windows Management Instrumentation (WMI) 2.0 support and improved instrumentation
  • Performance improvements (particularly, in the Logging Application Block
  • Pluggable Cache Managers

En ce qui concerne l'industrialisation, le socle d'extensibilité GAT/GAX pour Visual Studio 2008 est prévu pour Janvier 2008, tandis que les Web Client, Smart Client et Service "Softwares Factories" sont prévues pour Février 2008.

Update : Le socle GAT/GAX est disponible depuis Février 2008

dimanche 25 février 2007

Un nouvel outil pour personnaliser ses processus Agile et CMMI

L'équipe Patterns & Practices propose un nouvel outil bien pratique pour adapter les templates MSF proposés par Visual Studio Team System : Process Editor.
Process Editor est livré avec les Power Tools, qui du même coup passent du statut "Jouets" (Power Toys) à "Outils" (Power Tools)

Lire la suite...

vendredi 1 décembre 2006

Microsoft fait un pas de plus dans la mise à disposition des technologies de virtualisation

Après la mise à disposition gratuite de ses runtimes d'exécution d'images virtuelles (à savoir Virtual PC et Virtual Server), et l'ouverture du format de ses images VHD (pour Virtual Hard Disk),
Microsoft dévoile un programme supplémentaire visant à démocratiser plus encore l'utilisation des technologies de virtualisation en entreprise "VHD Test Drive".
Vous pouvez télécharger gratuitement des images virtuelles prêtes à l'emploi pour vos besoins de tests, et vous affranchir ainsi des phases de constitution (Accès aux Cd d'installation, aux licences associées, temps d'installation…).
A se demander comment on réalisait auparavant ses tests en architecture distribuée ?

Lire la suite...

- page 1 de 2